Les Îles Skellig

Les Îles Skellig ou Skellig Islands se situent juste en face des fureurs de l’Atlantique. Il s’agit de deux îles, notamment Little Skellig et Skellig Michael.

Skellig Islands
La petite île

Situation des îles de Skellig

Les îles de Skellig sont accessibles dans le comté du Kerry. Elles sont appréciées non seulement pour leur beauté impressionnante, mais aussi par les histoires monastiques qu’elles présentent. L’une d’elles était résidé par des moines à une certaine époque. Little Skellig et Skellig Michael font partie des plus merveilleux archipels situés en Irlande. Comme la vie y est sauvage, ces îles sont parfaites pour les randonnées.

La faune sur les îles de Skellig

Les îles de Skellig se démarquent aussi par leur faune sauvage. On y trouve de nombreuses colonies d’oiseaux marins. Si on se réfère à la diversité des espèces et au nombre d’oiseaux, Skellig Islands figurent dans la liste des plus importants sanctuaires de l’Irlande. Par ailleurs, ces deux îles sont habitées par des petits pingouins, des mouettes tridactyles, des fulmars et des fous de Bassan. On peut également y découvrir des faucons pèlerins, des craves à bec rouge, des macareux moines, des guillemots de Troïl et des puffins. Dans les eaux avoisinantes, on a la chance de rencontrer des tortus luths, des dauphins, des phoques gris, des baleines de Minke et même des requins-pèlerins.

Les iles Skellig
Vue sur les îles – GNU Jibi44

Little Skellig

Comme son nom l’indique, Little Skellig est la plus petite île de Skellig. Elle prend la forme d’un rocher noir sombre que l’homme n’est pas en mesure d’exploiter. Cette île est constituée de Guillemots, de Macareux et de fous de Bassan. Ces derniers sont si nombreux qu’ils arrivent souvent à recouvrir le rocher ainsi que ses flancs. Après, l’île sera blanche vue de loin. Little Skellig est inhabitée à cause de sa nature et sa géologie très sauvages.

Skellig Michael

L’autre île de Skellig s’appelle Skellig Michael. Elle se présente sous forme d’un piton rocheux culminant à 218 mètres. Malgré son état sauvage, elle était occupée autrefois. Sur place, on peut encore découvrir des ruines du monastère St Fionan et aussi des débris de la vie monastique à l’époque du VIème siècle. Des huttes en pierre de type bories sont encore intactes sur l’île. Les moines y vivaient. De nos jours, Skellig Michael accueille des religieux qui font du pèlerinage tous les ans. D’après les chercheurs, l’île est habitée par près de 23 000 oiseaux. Ce chiffre est considéré comme la seconde plus importante colonie à travers le monde.

Pour conclure, Skellig Islands sont des îles inhabitables par l’homme du fait des conditions de vie et de la présence permanente du vent et du froid. Par contre, elles constituent des lieux favorables aux visites touristiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *