Les Burren

The Burren (en français le ou les Burren, en gaélique An Bhoireann) est un plateau de calcaire d’Irlande, s’étendant sur plus de 300km². Cet endroit, situé dans le nord-ouest du comté de Clare, semble désertique à première vue, mais vous réserve des surprises.

Couché de soleil sur les Burren en Irlande
Couché de soleil sur les Burren – Creative Commons YvonneM

Les roches

« Bo i RéAnn » est à l’origine du mot Burren, qui signifie endroit rocheux. Cette zone karstique composée de calcaires carbonifères trouve ses plus hauts sommets au Nord et près de l’océan où il dessine des falaises abruptes. Les plaques (ou clints) résultantes des fissures (ou grinkes) ont été polies au fil du temps. Le lapiaz a obtenu une forme quasi géométrique, due à la gélifraction et au travail des eaux de pluie.

Roches grises des Burren en Irlande
Roches grises des Burren

Le passé du Burren

Le site, bien que précaire, a été habité depuis le néolithique par des chasseurs et des pêcheurs en particulier. Des vestiges de ce passé (celtes et préhistoriques) y sont encore visibles, principalement des dolmens, dont le plus connu est le dolmen de Poulnabrone sur la montagne Aillwee, ainsi que des forts, comme le fort de Cahercommaun, datant du IXème siècle. Tombeaux mégalithiques et murets de pierres y sont également présents.

Les végétaux

La stérilité du Burren a été mise en évidence après l’abattage des forêts de pins et de noisetiers, pratiqué par les anciens habitants de la région. Mais chaque printemps, des milliers de variétés de plantes fleurissent d’entre les roches qu’on croyait arides. La végétation méditerranéenne enrichit dès lors les lieux, associée aux plantes locales et alpines, dont la gentiane bleue, considérée comme l’emblème du Burren.

La mer de Galway et les Burren en Irlande
La mer de Galway et les Burren – Creative Commons Ingo Mehling

La chaleur d’été

Le site est recouvert de roches poreuses qui emmagasinent la chaleur en été, en construisant des nappes phréatiques qui font disparaître temporairement les lacs. Les bêtes, gardées dans les plaines, y sont emmenées en hiver, lorsque cette chaleur commence à se libérer.

Les grottes souterraines

L’eau a creusé diverses cavités exceptionnelles à quelques mètres du sol. Ces souterrains révèlent des formes extraordinaires, à l’instar d’une stalactite de 9 mètres de haut ou de la grotte d’Aillwee (en anglais, Aillwee Cave).

La Burren Way

Pour les randonneurs, le circuit pédestre de 43 km de la « Burren Way » traverse les meilleurs endroits du site, dont les immenses Falaises de Moher, atteignant jusqu’à 180 mètres de hauteur, sur 8 km de long.

L’allure lunaire habituelle du Burren contraste avec la floraison de plantes diversifiées au printemps. Le mystère de la composition de cette faune, les reliefs exceptionnels, les ruines ainsi que les grottes souterraines font partie des attractions du site qu’il ne faudrait pas manquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *