Le parc national de Glenveagh

Le parc national de Glenveagh (Glenveagh National Park), qui est le deuxième plus grand parc d’Irlande, se trouve dans le nord du Comté de Donegal. Glenveagh vient du gaélique « Irish Gleann Bheatha », en anglais « glen of the birches« , qui signifie « Vallée de la vie » et ce nom est mérité.

Le parc national du Glenveagh

L’histoire

Un irlando-écossais du nom de John George Adair a commencé en 1857 à rassembler des terres de Glenveagh pour y faire ses parties de chasse. Il est rendu célèbre pour avoir renvoyé brutalement 244 métayers en 1961. Avec sa femme, Cornelia Wadsworth Ritchie, une Américaine, il construisit le fameux château de Glenveagh. Les travaux ont duré 6 ans. Après sa mort en 1885, sa femme continua la construction des jardins. Celle-ci mourut en 1921. Plusieurs occupants se sont alors succédé avant que le domaine et le château ne reviennent à l’État.

La nature

Les 11 000 hectares de Glenveagh sont remplis de forêts, de landes, de tourbières, de collines et de lacs aux paysages très plaisants. Le lac du Lough Veagh et la vallée Empoisonée (en anglais, Poisoned Glen) figurent parmi les plus spectaculaires et les Derryveagh Mountains se rajoutent à cette nature richissime.

Les jardins de Glenveagh (The Glenveagh Gardens)

Une multitude de jardins bien entretenus embellissent également les collines, sur lesquelles les plantes exotiques se mêlent avec celles du pays. Elles fleurissent toute l’année autour du château de Glenveagh. Henry McIlhenny, le dernier propriétaire a rajouté à ces jardins, dessinés par Cornelia, des plantes venues des quatre coins du monde. Il était expert en art décoratif et reçut l’aide des deux paysagistes James Russel et Lanning Roper pour parfaire ce projet grandiose.

Le château de Glenveagh

Une visite à l’intérieur du château de granite est permise. Une fois encore, l’habileté d’Henry McIlhenny a permis à cette demeure de disposer d’un décor somptueux.

Château de Glenveagh
Le château – Creative Commons Ian Edwards

Randonnées à Glenveagh

D’abord, le Visitor Center à l’entrée du Parc vous propose une exposition de l’histoire du Glenveagh et de la composition de sa faune et flore entre autres. À partir de là, des navettes spéciales peuvent vous transporter jusqu’au château de Glenveagh, les voitures privées étant interdites. Par ailleurs, diverses pistes de longueurs et différentes destinations sont à disponibilité des randonneurs et des cyclistes. Vous pourrez rencontrer des cerfs rouges au cours de ces randonnées.

Ainsi, la beauté du parc national de Glenveagh vous impressionnera certainement. Une fois sur place, vous pourrez décider jusqu’où vous irez dans ce vaste site, mais il est certain que vos yeux se rempliront de satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *